Trouve ta voix

ACCUEIL

NOUS CONNAITRE

NOS ACTIONS

S’ENGAGER À NOS CÔTÉS

BLOG

La prise de parole pour se défendre : la lutte contre le harcèlement scolaire

La prise de parole est souvent résumée au discours ou bien à l’éloquence, en particulier dans l’enseignement supérieur. Ainsi, on oublie rapidement qu’elle peut aussi être vecteur d’émancipation sociale, professionnelle ou bien qu’elle permet l’entrée en communication avec autrui. 


On peut donc s’interroger sur le lien entre la prise de parole et le harcèlement ? Je tenais à personnellement écrire cet article, ayant été moi-même victime de harcèlement scolaire il y a quelques années. 


Le lien entre harcèlement et parole est double. Car dans le cadre scolaire le harcèlement est bien souvent verbal. Ainsi les mots sont instrumentalisés au service du harceleur qui les utilise pour humilier, ridiculiser ou intimider. Les insultes, les moqueries, les menaces et les rumeurs sont autant d’outils verbaux utilisés pour dénigrer la victime et l’exclure socialement. Et les mots blessent car ils n’ont pas de limite : de l’apparence physique, à la religion, l’origine ethnique, en passant par l’orientation sexuelle, la situation familiale, ou encore les résultats scolaires. 


Mais la parole est tout autant une force ! C’est un moyen efficace pour se libérer du harcèlement, en permettant ainsi de s’exprimer et de défendre ses droits. 


Voici donc quelques conseils pratiques pour se défendre par la prise de parole :


1. Parler à un proche de confiance, de préférence adulte : Il est important d’exposer sa situation, que ce soit un parent, un enseignant, un conseiller d’orientation ou un psychologue, pour leur demander de l’aide et mettre des mots sur la situation vécue.


2. Dire “non” fermement : Il est essentiel de montrer aux harceleurs que leur comportement est inacceptable et de leur dire de manière ferme et claire que leur comportement doit cesser.


3. Ignorer les provocations : Les harceleurs cherchent souvent à provoquer une réaction chez leur victime. Il est important de ne pas réagir à leurs provocations et de rester calme.


4. Rester positif : Il est important de rester positif et de ne pas se laisser abattre par le harcèlement. Il est essentiel de continuer à s’investir dans ses activités et de se concentrer sur ses objectifs.


5. Se faire accompagner : Il est primordial de ne pas rester seul face au harcèlement. Se faire accompagner par des amis ou des proches peut aider à se sentir soutenu et à retrouver confiance en soi.


Enfin, rappelons que le harcèlement scolaire est un comportement inacceptable et que la victime ne doit pas avoir honte de parler de sa situation.


En ce sens, la parole joue donc un rôle nécessaire et essentiel dans la résolution des conflits et elle peut être source de libération, en particulier dans le cadre du harcèlement scolaire. J’espère que, comme moi, toutes les victimes trouveront la force d’en parler pour avancer.

 

Damien Vivet, pour la série d’articles “Nos Plumes”